L'essentiel de l'accompagnement en thérapie est de saisir l'ESSENTIEL du problème.

Au cours des séances, vous êtes ACTEUR du processus de CHANGEMENT, je vous guide pour rejoindre vos ressources, les stimuler. Un cadre bienveillant sécurisant est indispensable pour toucher et traverser les zones sensibles à l'intérieur de vous.

Toute crise est porteuse de changement et donc de croissance : notre existence est jalonnée de crises, car nous sommes des êtres en évolution permanente.

Je vous propose de vous accompagner dans cette exploration de la connaissance de soi, aller à la rencontre de ce territoire non révélé en vous, vous engager sur un chemin de libération de vos élans vitaux, de restructuration de votre schéma corporel.

  •  
3.jpg

LA THERAPIE

Je pratique une psychothérapie qui utilise une large palette d'outils issus de 2 grands courants thérapeutiques :

LE COURANT PSYCHO-CORPOREL 

  • qui donne la parole à votre corps et donne du mouvement à vos paroles

  • votre corps se souvient, il est le lieu de votre présence au monde, il ne peut mentir, il vous délivre les messages essentiels, un vrai enseignement pour évoluer, accéder au changement, pour retourner dans le mouvement de la vie.

  • dans une thérapie psycho-corporelle ce sont les ressentis du corps traduits en sentiments qui réveillent la mémoire, le discours mental lâche grâce aux mouvements, au toucher relationnel, à la méditation, à l'hypnose, aux exercices respiratoires. Parfois des décharges émotionnelles vous reconnectent à votre histoire, à votre désir, votre élan vital à la direction que vous VOULEZ donner à votre existence.
     

LE COURANT HUMANISTE

  • encourage vos potentialités, vos forces, vos ressources À S'EXPRIMER LE PLUS LIBREMENT POSSIBLE.

  • il est basé sur votre capacité à vous réaliser pleinement. C'est une approche, une vision qui mettent profondément en valeur la LIBERTÉ DE L'HUMAIN MAÎTRE(ESSE) de sa croissance de son évolution dans et avec le monde.

  • ce n’est pas le patient qui s’adapte à une méthode particulière mais le thérapeute qui adapte les différentes approches à la problématique du patient.

  • le thérapeute exprime un regard positif inconditionnel du simple fait d'une profonde acceptation du patient

  • le travail prend corps dans la compréhension empathique

Thérapie intégrative

LA THERAPIE

POURQUOI UNE THÉRAPIE PSYCHO-CORPORELLE ?

La thérapie psycho-corporelle replace le CORPS, les ÉMOTIONS et le MENTAL dans l'espace plus vaste d'une CONSCIENCE plus lucide, en expansion dans laquelle un mouvement libérateur et transformateur devient possible.
L'individu risque l'épuisement nerveux car il est soumis à une exigence d'adaptation permanente, à une charge de travail excessive, à des défis, sollicitations, à la concurrence, la compétition et à des relations interpersonnelles (familiales, professionnelles) parfois conflictuelles.
Ses capacités d'adaptation sont limitées, en surrégime, il puise dans ses réserves et les épuise, la dépression le guette :

le stress est converti alors en symptômes :

  • au niveau du corps (de la sphère somatique) : fibromyalgie, douleurs migraineuses, viscérales, troubles musculo-squelettiques (lombalgiques ou cervicaux), troubles du sommeil, symptômes inflammatoires (arthrose précoce), faiblesse immunitaire et endocrinienne ;

  •  au niveau du mental (de la sphère psychique) : dépression, burn-out, TOC, modifications du comportement (phobie sociale, inhibition émotionnelle, agitation, hyperactivité..), troubles cognitifs (mémoire, concentration), troubles de l'humeur (anxiété, angoisse, colère..)

Le psychiatre, sociologue et ethnologue, Richard Meyer, qui a été un de mes formateurs, dit que "nous sommes enfermés dans un espace que délimitent les miroirs sociaux. Dans cet espace nous nous sentons seul, surchargé de défenses, avec la peur d'être en relation avec notre corps, avec les autres, avec la société. La plupart des êtres humains restreignent et éteignent leur vie parce qu’ils oublient complètement la liberté. Ils sont déconnectés de leur propre expérience, ils ne l'habitent pas. Ils vivent de la peur : ce déficit d’intériorité s'apparente à cette incapacité d’habiter sa propre expérience. Nous sommes possédés par nos blessures et par nos peurs, et dépossédés de nos ressources, de notre élan créateur"

Et Carl Rogers de poursuivre : "L’individu possède en lui-même des ressources considérables pour se comprendre, se percevoir différemment, changer ses attitudes fondamentales et son comportement vis-à-vis de lui-même. Mais seul un climat bien définissable, fait d’attitudes psychologiques facilitatrices, peut lui permettre d’accéder à ses ressources "

Parfois, l’angoisse ne passe pas par les mots, et reste bloquée au niveau du corps, comme quand vous ressentez une violente envie de vomir avant vos examens… Votre corps portent des traces, des traces qui ne sont pas forcément passées par le statut du mot. Ces traces s’expriment malgré tout.

Démarrer une thérapie, c'est accepter cette expérience de métamorphose car " il n'y a pas de prise de conscience sans douleur " Jung

POUR QUI?

Je reçois les adultes et couples sur toutes les problématiques :

  • troubles psycho-somatiques

  •  burn-out / souffrance au travail

  • addictions, phobies

  • troubles alimentaires, sexuels, comportementaux

  • trouble anxieux généralisé

  • trouble panique / agoraphobie

  • angoisse

  • fibromyalgie / migraines

  • TOC

  • symptôme de stress chronique, aiguë
    en d'autres termes :

  • les troubles émotionnels et comportementaux : manque d’affirmation, de confiance en soi, stress, angoisse, tensions…

  • les difficultés relationnelles : relation de couple, conflits avec la famille, solitude, dépendance

  • les crises existentielles : reconstruire sa vie après un deuil, une maladie ou un accident grave, surmonter un traumatisme, se libérer d’une enfance difficile, d’une tendance dépressive, prise de décision

  • les épreuves professionnelles / la souffrance au travail : harcèlement, conflits, stress, perte d'emploi, changement de poste, mutation imposée, projet de reconversion...

La thérapie psycho-corporelle et l’hypnose ne se substituent pas à la médecine. Les pathologies relevant de la médecine doivent faire l’objet d’un suivi médical. Aucun traitement médicamenteux ne doit être modifié ou arrêté sans un avis médical. Je ne suis pas  médecin, je ne pose pas de diagnostic et ne préconise aucun traitement. Je m'engage à la plus stricte confidentialité.

Ils m'ont fait confiance pour les accompagner

dsc09701_edited.jpg
ligne temps.jpg

PRENDRE RENDEZ-VOUS

POURQUOI UNE THÉRAPIE PSYCHO-CORPORELLE ?

La thérapie psycho-corporelle replace le CORPS, les ÉMOTIONS et le MENTAL dans l'espace plus vaste d'une CONSCIENCE plus lucide, en expansion dans laquelle un mouvement libérateur et transformateur devient possible.
L'individu risque l'épuisement nerveux car il est soumis à une exigence d'adaptation permanente, à une charge de travail excessive, à des défis, sollicitations, à la concurrence, la compétition et à des relations interpersonnelles (familiales, professionnelles) parfois conflictuelles.
Ses capacités d'adaptation sont limitées, en surrégime, il puise dans ses réserves et les épuise, la dépression le guette :

le stress est converti alors en symptômes :

  • au niveau du corps (de la sphère somatique) : fibromyalgie, douleurs migraineuses, viscérales, troubles musculo-squelettiques (lombalgiques ou cervicaux), troubles du sommeil, symptômes inflammatoires (arthrose précoce), faiblesse immunitaire et endocrinienne ;

  •  au niveau du mental (de la sphère psychique) : dépression, burn-out, TOC, modifications du comportement (phobie sociale, inhibition émotionnelle, agitation, hyperactivité..), troubles cognitifs (mémoire, concentration), troubles de l'humeur (anxiété, angoisse, colère..)

Le psychiatre, sociologue et ethnologue, Richard Meyer, qui a été un de mes formateurs, dit que "nous sommes enfermés dans un espace que délimitent les miroirs sociaux. Dans cet espace nous nous sentons seul, surchargé de défenses, avec la peur d'être en relation avec notre corps, avec les autres, avec la société. La plupart des êtres humains restreignent et éteignent leur vie parce qu’ils oublient complètement la liberté. Ils sont déconnectés de leur propre expérience, ils ne l'habitent pas. Ils vivent de la peur : ce déficit d’intériorité s'apparente à cette incapacité d’habiter sa propre expérience. Nous sommes possédés par nos blessures et par nos peurs, et dépossédés de nos ressources, de notre élan créateur"

Et Carl Rogers de poursuivre : "L’individu possède en lui-même des ressources considérables pour se comprendre, se percevoir différemment, changer ses attitudes fondamentales et son comportement vis-à-vis de lui-même. Mais seul un climat bien définissable, fait d’attitudes psychologiques facilitatrices, peut lui permettre d’accéder à ses ressources "

Parfois, l’angoisse ne passe pas par les mots, et reste bloquée au niveau du corps, comme quand vous ressentez une violente envie de vomir avant vos examens… Votre corps portent des traces, des traces qui ne sont pas forcément passées par le statut du mot. Ces traces s’expriment malgré tout.

Démarrer une thérapie, c'est accepter cette expérience de métamorphose car " il n'y a pas de prise de conscience sans douleur " Jung

POUR QUI?

Je reçois les adultes et couples sur toutes les problématiques :

  • troubles psycho-somatiques

  •  burn-out / souffrance au travail

  • addictions, phobies

  • troubles alimentaires, sexuels, comportementaux

  • trouble anxieux généralisé

  • trouble panique / agoraphobie

  • angoisse

  • fibromyalgie / migraines

  • TOC

  • symptôme de stress chronique, aiguë
    en d'autres termes :

  • les troubles émotionnels et comportementaux : manque d’affirmation, de confiance en soi, stress, angoisse, tensions…

  • les difficultés relationnelles : relation de couple, conflits avec la famille, solitude, dépendance

  • les crises existentielles : reconstruire sa vie après un deuil, une maladie ou un accident grave, surmonter un traumatisme, se libérer d’une enfance difficile, d’une tendance dépressive, prise de décision

  • les épreuves professionnelles / la souffrance au travail : harcèlement, conflits, stress, perte d'emploi, changement de poste, mutation imposée, projet de reconversion...

La thérapie psycho-corporelle et l’hypnose ne se substituent pas à la médecine. Les pathologies relevant de la médecine doivent faire l’objet d’un suivi médical. Aucun traitement médicamenteux ne doit être modifié ou arrêté sans un avis médical. Je ne suis pas  médecin, je ne pose pas de diagnostic et ne préconise aucun traitement. Je m'engage à la plus stricte confidentialité.