THÉRAPIE de COUPLE

Anémone de BLICQUY

06 67 03 08 69

 "L'amour est un phénix qu'on ne prend pas au piège"

Érasme, philosophe humaniste, 1467 / 1536

"La rencontre de deux personnalités est comme le contact entre deux substances chimiques ; s’il se produit une réaction, les deux en sont transformées"

Dans une relation de couple, nous sommes toujours 3 : moi, l'autre et la relation : 1 + 1 = 3

Dans ce champ de forces qu'est le couple il y a des forces :

  • des forces d'ATTRACTION, de RÉCONCILIATION, de COHÉSION

  • mais aussi des forces de RÉPULSION, de SÉPARATION

  • L’amour ensemence nos rêves, fertilise nos projets, nous apprenons de l’amour mais devons apprendre à le protéger, le vivifier, le nourrir par notre créativité, notre intelligence.

  • le rapprochement physique, émotionnel affectif, qui est l'essence de l'intimité du couple va réveiller le petit garçon, la petite fille qui sommeillent en nous : un mot, une parole une attitude l'être aimé peut réactualiser une blessure,  vécue dans l'enfance, remettre à jour une souffrance latente qui est là tapie dans la mémoire de notre corps, de notre âme

  • Je retiens un phrase de Jacques Salomé, éminent psychosociologue qui a beaucoup travaillé sur la communication au sein du couple  : "donner de l'amour à la relation qui me relie à l'autre"

  • comment nourrir la relation qui nous relie ce qui va nous maintenir ensemble

Pourquoi une thérapie de couple ? Le couple dans tous ses états

La demande d'aide dans un couple se produit lorsqu'il y a perte de contact avec ce qui fondait la relation.

"Les partenaires sortent du DON et entrent dans une situation précaire chargée de conflit " nous dit Philippe CAILLÉ

le thérapeute qui est sollicité, se doit d'être extrêmement attentif au système du couple pour le ramener dans une relation authentique de DON.

Le chaos conjugal c'est une perte de repères, une errance psychique, affective et sexuelle, la fin du désir : il devient impossible de se parler, de s'écouter : un couple sans parole, sans corps, après l’effusion euphorique des premiers instants, la parole se tait, remplacée par un quotidien incolore et atonal : « l'autre est là sans être là ».

Une crise dans le couple n’est pas une catastrophe mais la promesse de perspectives transformatrices, d'une synergie nouvelle, d'un mouvement, d'une bifurcation : toute crise est une crise de croissance.

L’amour ensemence nos rêves, fertilise nos projets, mais l’amour s’apprend et se construit dans la confiance partagée. Une relation adulte peut alors se tisser dans l’acceptation inconditionnelle de l’autre : « j’apprends de toi et tu m’enseignes. Nous allons construire notre histoire en conscience, dans l’écoute et l’épure, pour ensemble aller vers l’essentiel (...) c’est parce que je "suis" que tu peux être cet autre que je rencontre, je ne te recréé pas, je te reçois et t’accueille » nous dit Pierre Teilhard de Chardin, philosophe, 1881 / 1955

J'envisage la thérapie de couple (qu'on appelle aussi conjugo-thérapie) comme cette promesse de :

  • d'apprendre à protéger cet amour, à le vivifier, le nourrir par notre créativité, notre intelligence.

  • de retrouver la force créatrice du couple

  • de se mesurer à l'aune de l'autre, de toucher profondément l’autre dans son être

  • de grandir dans l'ouverture du coeur, de l'esprit, du corps

  • d'enrichir sa vie sexuelle (la sexualité est un outil de connaissance de soi qui nous accompagne dans notre devenir)

  • de se libérer des programmations, des croyances, de déterminismes sociaux et éducationnels, des transmissions généalogiques

  • de traverser les strates antérieures, l'épaisseur des blessures, peurs et traumatismes, de mesurer leur influence dans notre relation de couple actuelle : je parle d'archéologie du couple

  • de retrouver la communauté de liens : renouer avec une parole perdue, se réaccorder au niveau du corps, des émotions, des pensées

Comment se déroule une thérapie de couple ?

Les deux partenaires sont présents à chaque séance, une fois par semaine en début de thérapie puis une fois tous les quinze jours lorsque le travail s’est installé.

Le thérapeute est le tiers au service du couple en tant qu’entité qui a ses règles et ses codes, il ne prend en aucun cas parti pour l’un contre l’autre. Médiateur, il crée une relation d’intimité et de confiance avec les deux partenaires. Le travail, en face à face, consiste à rétablir une communication devenue forclose afin de déterminer un objectif au-delà des accusations mutuelles, dans une collaboration authentique.

Dans mon cabinet, je vous propose deux approches principales :

1) la thérapie verbale

  • être à l'écoute des origines : prendre ce temps du dévoilement sans déguisement : comment le couple s’est-il construit ?
    « qui ai-je vu en toi quand je t’ai vu(e) ? »

  • apprendre à contacter ses ressentis émotionnels et à les exprimer à l'autre

  • mettre des mots sur ses besoins profonds et entendre ceux de l'autre

  • réapprendre à parler, à se parler et à s’écouter

J'interviens en invitant celui ou celle qui se tait à prendre la parole car le travail d'élaboration se limitera très vite si l’espace est monopolisé toujours par le même :

ex : celui qui s’enferme dans le mutisme est accompagné en douceur pour débloquer la parole

ex : celui, au contraire, qui est dans l'agressivité est encouragé à exprimer sa colère

À l’écoute de celui ou celle qui parle, j'observe et enregistre les messages non verbaux de l'autre qui se tait (mouvements du corps, mimiques faciales, regard etc …)

La cadre thérapeutique offre à chacun la liberté de s'expliquer et de se disculper face aux accusations portées.

Je reformule les affirmations de chacun pour aider à conscientiser leur impact sur le corps, les émotions et les pensées de l'autre. Cette restitution est une ouverture pour le couple : un changement de perspective, l'axe du couple peut enfin bouger

 

2) les jeux de rôle pour réapprendre à s'exprimer, à jouer, à se toucher

L’objet aimé est un miroir sur lequel vont venir se cristalliser les idéaux mais aussi les fantômes du passé, les souffrances

« dans le placard » qui vont inéluctablement, une fois  la passion traversée, s'introduire sur la scène du couple naissant :

se dévoile alors ce qui nous entrave, les drames lourds dont on ne parle pas.

Des jeux de rôle, appelés parfois "sculptures" sont proposés afin de comprendre les projections sur le partenaire.

Prenons l'exemple concret d'une dispute vécue récemment par le couple : je l'invite à la rejouer en ma présence, à la "mettre en scène" :

Comment ?

  • un espace est délimité dans le cabinet par un tapis : c'est le champ énergétique du couple, l'espace dans le cabinet où va pouvoir se déployer la dynamique du couple

  • l’énergie relationnelle et émotionnelle se met en place d'elle-même :  elle met en évidence le cadre, les limites qui conditionnent la vie du couple dans son passé, son présent et son devenir

  • cette mise en action du psychisme du couple jette la lumière sur les blessures enfouies, hémorragiques et les peurs qui en découlent.  Le « patient-acteur » joue tout d’abord son propre rôle qu’il inverse ensuite avec celui de son partenaire 

  • par le truchement du jeu, l'identification à l’autre est rendue possible : se crée alors un double regard sur ce qui s’est tramé pendant cette dispute. Cette mise en action du psychisme est très LIBÉRATRICE

  • Après  une séance on constate un allègement de la vie relationnelle

Anémone de Blicquy - Cabinet de thérapie intégrative "au fil de soi"

06 67 03 08 69

20 rue de wissembourg 67000 Strasbourg

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now