THÉRAPIE PSYCHO-CORPORELLE

Anémone de BLICQUY

06 67 03 08 69

"c'est par l'éveil des émotions enfouies que l'on parvient à la libération intérieure" Alice Miller

La thérapie psycho-corporelle : un modèle de psychothérapie qui donne la parole à notre corps et donne du mouvement à nos paroles

L'éducation a exigé que nous refrénions nos émotions, nos sentiments, notre créativité, en réponse aux exigences d'une société normative. Il nous est demandé depuis le plus jeune âge de servir une logique enserrée dans des carcans, de contraindre nos ressentis, nos aspirations. De cette manière nous méprisons notre vie psychique dans ses élans : nous perdons la puissance de l'émotion, de l'imaginaire, de la créativité, en somme le pouvoir de notre enfance.

Des traumatismes de vie aggravent cette perte de pouvoir : maltraitance dans l'enfance, à la maison, à l'école, agressivité sur le lieu de travail, accident, choc, deuil : les traumatismes modifient l'ADN (c'est l'épigénétique)

Le traumatisme est l'endroit de perte totale du pouvoir sur soi : pensées intrusives, cauchemars, hyperactivité, anxiété, angoisse généralisée diffuse, perte de foi dans la vie.
Le corps se souvient, il est le lieu de notre présence au monde, il ne peut mentir, il nous délivre les messages de l’Inconscient, véritables enseignements pour évoluer dans notre processus d’individuation, réaliser les dispositions que nous trouvons en nous. 

Dans une thérapie psycho-corporelle ce sont les ressentis du corps traduits en sentiments qui tendent à réveiller la mémoire, le discours mental n'ayant plus de prise sur le processus.

  • une approche de l'être global, entier, unifié

  •  une thérapie holistique par médiation corporelle : votre corps est considéré comme "lieu" de référence, il permet des prises de conscience et vous donne accès à vos forces transformatrices. Votre corps est la matrice du vivant, le lieu de la manifestation de votre vécu conscient et inconscient.

  • un retour à un corps vivant conscient pour accéder aux ressources régénératrices et laisser émerger les solutions depuis ce réservoir de ressources

  • un espace de parole  : "la parole, c’est quand même quelque chose qui a à voir avec le corps, on pourrait même dire qu’il suffit de parler pour que ça modifie quelque chose de l’ordre du corps..."Jean Oury. Pour s'exprimer l'individu a toujours besoin de l'autre pour qu'il suscite en lui son potentiel, qu'il l'anime. Ici cet autre, sera la figure du thérapeute. Dans une thérapie verbale : on parle de rivière conversationnelle, cette circulation libre de la parole, variable comme l'écoulement de l'eau

  • une thérapie de « l’ici-maintenant-comment » centrée sur votre ressenti existentiel, sensitif, émotionnel et corporel, esthésique, kinésthésique

  • un accompagnement : le praticien part de sa présence, accorde une grande place au contact, à l'attention, à l'écoute

  • une psychothérapie humaniste c'est-à-dire fondée sur cette vision que les solutions émergent depuis votre réservoir de ressources où se détermineront vos futurs possibles, où se mobiliseront vos énergies en panne

     

apprendre à contacter vos émotions : elles doivent être entendues comme le langage du retentissement

1) que sont les émotions?

Un débordement, indépendant de notre volonté qui vous assaille lorsqu'un mot, un comportement, une situation fait irruption en vous, et RÉSONNE comme un écho sur votre écran intérieur.
Les effets des émotions non reconnues, non vécues et désavouées perdurent en dehors de votre contrôle, vous dominent, vous gouvernent. Les blessures, peurs, colères de votre l'enfance colorent votre vécu et sapent votre désir, votre pulsion de vie.

Les émotions ne se contrôlent pas, semblables à des croyances actives qui explosent ou implosent dans notre corps : un débordement indépendant de notre volonté qui signe notre visage, nos gestes et attitudes avant d'être perçu par les autres.

L’émotion est un des langages les plus anciens dans notre développement, celui qui tente de dire, de montrer l’indicible, d’exprimer parfois l’insupportable ou l’inacceptable.

Les émotions sont une valeur universelle pour toute l’espèce humaine : elles s’expriment pratiquement avec les mêmes signes. leur nombre est limité, on peut les nommer : la peur, la colère, la tristesse, la joie, le dégoût, la surprise et le mépris.

 

2) que faire de nos émotions?

  • apprendre à mettre des mots sur ces retentissements

  • accepter de les entendre, de les respecter (et non de les maîtriser ou réprimer)

  • apprendre à sentir le moment où l'émotion vous saisit, à ne pas la réprimer, à ne pas retenir vos larmes, à sentir votre ventre (cerveau entérique, émotionnel) se relâcher, s'ouvrir

 

la relaxation psycho-corporelle

Nos conditions de vie malmènent notre corps et notre esprit. Nous sommes saturés par des contraintes productivistes, des injonctions obsédantes.
Je pratique la relaxation comme un outil de thérapie psycho-corporelle pour vous aider à éliminer le trop plein psychique : de la même manière que nos organes émonctoires (foie, reins, gros intestin et peau) oeuvrent pour l'élimination des déchets, notre psychisme sait éliminer, se purger. Éliminer l'excès des charges émotionnelles, l'excès de bruit intérieur, de pensées obsessionnelles.

J'aborde la relaxation psycho-corporelle sous l'angle de :

  • de la relaxation de type hypnotique
    J.H. Schultz définit la relaxation  "comme la possibilité d’accepter cette déconnexion suggestive de type hypnotique ". L’état de relaxation suppose cet état proche du sommeil qui est une authentique déconnexion

  • du shiatsu (sur certaines zones de votre corps qui sont en demande) : J'entre dans un contact physique dans un toucher relationnel empathique.

  • de la respiration guidée

    Nous nous contrôlons en permanence et inconsciemment par le biais de la respiration. Cet autocontrôle nous protège des douleurs, des colères, des émotions trop violentes : il nous a appris à nous fermer à tout ce qui monte en nous, une soif d'amour trop ardente, un plaisir excessif, la joie débordante d'être vivant. Nous restreignons notre champ d'expérience au lieu de laisser s'exprimer notre nature profonde. Ce mode respiratoire restrictif nous coupe de nos couches psychiques profondes dans lesquelles les émotions ne sont pas éliminées mais enfouies.

    Les effets des émotions non reconnues, non vécues et désavouées perdurent en dehors de notre contrôle, nous dominent, nous gouvernent. Les blessures, peurs, colères de notre l'enfance colorent notre vécu et sapent notre désir, notre pulsion de vie.

    La respiration consciente permet à ces émotions d'émerger de l'ombre. Vous les reconnaissez pleinement comme un témoin bienveillant, elles se dissolvent et vous libèrent.

    Par exemple une colère monte et s'en va à la faveur de la respiration suivante : il n'y a plus de stockage émotionnel. C'est comme une plongée dans l'inconnu à travers l'épaisseur des expériences inachevées.

    Pour vous accompagner dans cette pratique du contrôle du souffle, je m'ancre dans la tradition du yoga.

     

Le toucher thérapeutique

  • le toucher est le premier sens qui a été éveillé chez nous. La peau est l’enveloppe du corps qui contient les traces de l’affectif et de ce qui a été échangé depuis l’utérus, notre premier contenant empreint du vécu de la mère, ainsi que des mémoires des lignées familiales.

  • la main qui crée le contact est investie d’une qualité de présence qui prend appui sur la reliance à l’énergie vitale, qui écoute ce qui s’éprouve et se manifeste chez la personne contactée.

  • l'attention portée à l'autre s'organise à partir de la rencontre avec la dimension de l'Être. C'est à partir de cette dimension que la personne est écoutée dans sa demande en lien avec son histoire, que le corps est touché, les émotions accueillies.

  • la qualité de présence proposée s’ancre et prend appui sur la nature silencieuse de l’Être, sur sa quintessence. C’est ainsi qu’à partir du corps, nous pouvons lire notre histoire et nos systèmes de défense. Cette lecture subtile s’appelle « pratiquer la vision profonde ». Un toucher qui vient de l’Être est un toucher imprégné de la pleine Conscience.

  • Dans la pratique du toucher relationnel et thérapeutique l’écoute est profonde, au plus sensible de ce qui a été réellement éprouvé et qui a inscrit une impression dans le corps physique

  • c'est une approche manuelle réparatrice qui vise à déclencher une dissolution des tensions physiques et émotionnelles retenues dans l'organisme grâce à l'ouverture du psycho-péristaltisme qui est lui-même un processus naturel d'auto-régulation.

  • quand le corps se sent détendu on peut entendre ces sons qui proviennent du ventre sous forme de gargouillis, c'est le signe de la digestion des émotions, de la libre circulation des courants végétatifs situés en dessous de la cuirasse musculaire; ces courants purifient l'organisme en éliminant les résidus métaboliques du système neuro-végétatif.

Anémone de Blicquy - Cabinet de thérapie intégrative "au fil de soi"

06 67 03 08 69

20 rue de wissembourg 67000 Strasbourg

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now